Tag Archives: maldives

Le Sri Lanka selon nono

16 Fév

Train pour kandyIl y a un moment que je voulais écrire deux trois choses sur le Sri Lanka. Tout d’abord parce que c’est l’un des derniers pays que j’ai visité et puis aussi parce que ces jours-ci, j’ai eu l’occasion de partager mon expérience de routarde avec un collègue qui se trouve à cette heure au Sri Lanka. Je souhaite aussi donner quelques informations importantes et nécessaires pour la préparation d’un voyage au Sri Lanka. Voyez-vous le Sri Lanka c’est très particulier… J’ai personnellement détesté ! Je vous explique pourquoi. Tout d’abord j’ai quitté Malé, une petite capitale dans l’océan indien dans laquelle je venais de passer cinq mois. Cinq mois très agréable en compagnie de maldiviens très sympas, gentils, généreux, ouverts…il n’y a pas assez d’adjectifs positifs dans la langue française pour exprimer à quel point j’ai apprécié les maldiviens de Malé et de Diffushi. Je n’oublie pas ma coloc Céline qui a rendu mon séjour aux Malidves très facile. Bref, je quitte ma petite île, pour arriver à Colombo, une grande ville bruyante, polluée,sale, humide et j’en passe ! Le retour à la réalité fut difficile à digérer. Mais ce n’était pas le pire. Le pire, c’est les gens qui vous accostent dans la rue et qui vous agressent alors que vous n’avez rien demandé à personne !!!! Ou encore les transports d’une lenteur à vous donner envie de faire un massacre. J’ai passé 4 heures dans un train bondé, donc 4 heures debout pour faire une soixantaine de kilomètres. Des bus pour mini pouces où vos jambes peinent grave. Si vous m’aviez demandé à mon retour du Sri Lanka comment s’ était mon petit tour du Sri Lanka je vous aurais probablement dit ça. J’en pouvais plus, je n’avais qu’une envie, celle de prendre l’avion pour Malé !

Colombo, Sri Lanka

Avec du recul, je garde en mémoire des souvenirs beaucoup plus légers et agréables…comme la visite de World’s End ou l’aventure de malade pour arriver à sigiriya, les plantations de thé ou tout simplement la magnifique vue de notre guest-house sur le lac de Kandy…Le Sri Lanka reste tout de même un pays magnifique, aux paysages très variés. La première fois que j’y suis allée je n’ai pas voir qu’une petite partie du Sri Lanka qui était d’ailleurs assez bof. J’avais suivi les conseils de français qui connaissaient soi-disant le Sri Lanka et je me suis retrouvée à Négombo à me faire harceler par tous les tuk-tuks de la ville. A me faire inviter en tout bien tout honneur et lorsque je refusais les avances on m’envoyait balader…Je ne recommande Negombo en aucun cas sauf pour se rapprocher de l’aéroport, si vous avez un vol très tôt. Si jamais vous vous trouvez à Négombo, prenez le bus pour Kandy et faites une halte à Pinawella Junktion pour voir les Eléphants. Le bain est à 15h et pour les radins si vous arrivez avant le bain vous pouvez suivre gratuitement les éléphants jusqu’à la rivière et les regarder faire le plein d’eau ! Il y a tellement à dire sur le Sri Lanka qu’un seul post ne suffirait pas mais je vous propose de regarder mes photos et si jamais l’un de vous prépare un voyage au Sri Lanka écrivez-moi,  je me ferai un plaisir de vous répondre plus en détail. Le mot de la fin sera bien evidemment consacré à la gastronomie sri lankaise. Habitant à Malé j’avais déjà eu l’occasion de goûter à certaines spécialités sri lankaises. Je dois avouer que nous avons eu accès que à très peu choses au Sri Lanka. La seule chose que je peux citer est une guest-house à Kandy qui offre un buffet tous les soirs pour 1000 roupies (boissons non incluses). Un buffet plutôt appétissant avec des plats variés mais un peu cher. Si jamais vous avez envie de manger autre chose que du rice and curry, parce que du rice and curry vous allez en manger jusqu’à en avoir marre !! Pour ce fameux buffet aller au Sharon Inn par contre ne loger pas là-bas…préférez plutôt le McLeod Inn. Une vue splendide, des chambres propres, et une famille très aimable et serviable.

Kandy, Sri Lanka

World's End, Sri Lanka

Fort, Sri Lanka

Pinawella Orphanage, Sri Lanka

Bon voyage !

Nono…

Le safari selon nono

26 Août

Le régime selon nono aux MaldivesIl faut croire que le régime de nono est une recette miracle. Il y a quelques semaines, j’ai servi de modèle pour la réalisation d’une brochure touristique qui vend des safaris sur l’Océan Indien. Vous imaginez…Nono, Top Model ! Comme quoi le régime paie. Non, mais faut pas rêver, de toute façon je suis trop petite donc comme ça c’est réglé ! Sérieusement, cette histoire de modèle n’a rien à voir avec le succès de mes régimes, qui sont d’ailleurs des échecs à répétition…Et puis merde, à quoi bon se priver quand on peut manger tellement de bonnes choses! D’ailleurs, j’ai découvert les cornets au Kitkat, un délice ! Oui, je sais ce n’est pas top pour le régime de nono mais il faut savoir se faire plaisir. Je crois bien être un peu schizophrène….

Revenons à notre safari ! Un jour, je me trouvais à l’Alliance Française de Malé lorsqu’un certain Umair se pointe et demande à notre directrice si elle ne connaissait pas des personnes de type occidental qui seraient prêtes à s’embarquer pour quatre jours sur non pas un, ni deux mais quatre safari boats. Alors, moi, je saute sur l’occasion en disant bein nous !!!! Après maintes hésitations, Céline, Marie et moi-même – autrement dit Nono – sommes parties à l’aventure. Et nous avons eu bien raison, j’ai passé un excellent week-end. Nous sommes allés jusqu’à Vavu Atoll, au sud de Malé à environ 5 heures de bateau.

Notre présence requérait pas mal d’efforts, puisqu’en fin de compte nous étions conviées sur ce bateau pour y travailler. Et je peux vous dire un chose : oui, on a travaillé…même un peu trop à mon goût. Non, mais c’était très cool à part les réveils quelque peu difficile le matin pour profiter un maximum de la luminosité. Je me rappelle encore très bien d’Umair, venant frapper à ma cabine – tôt le matin après nous être couchés à pas d’heure – disant:  » do you want to take pictures… » Sérieusement qui aurait répondu oui cette question ??? Que de souvenirs ! Plus que le safari, les paysages, la fraîcheur de l’océan ou le balancement du bateau au grè des vagues, ce que j’ai le plus apprécié, étaient nos dîners avec Umair, son équipe et ses amis ainsi que les heures passées à discuter et rigoler.

Le mieux, je pense est de vous laisser apprécier les photos du séjour, généreusement données par Umair…même si j’ai du beaucoup insisté. Enjoy for me !

J’aimerais partager avec vous beaucoup plus de photos mais malheureusement je ne peux pas, Umair était assez sérieux quant à la diffusion de ses photos, enfin des photos de son client. En tout cas, je tiens à dédier ce post à Umair Badeeu, qui nous a fait beaucoup travailler mais qui nous a, par la même occasion, fait passer un merveilleux week-end !

Nono…

Maldives, Diffushi

26 Juil

Maldives Je viens de passer un super week-end à Diffushi au sein d’une famille franco-maldivienne fort sympathique. Une famille vraiment adorable, gentille, généreuse et extrêmement accueillante. C’est une île où j’ai vraiment envie de retourner pas forcément pour l’île en soi mais pour les gens! Diffushi est une île locale qui se trouve à 3 heures de ferry de Malé au Nord Est de l’archipel des Maldives !

Le transfert Malé/Diffushi est très peu coûteux alors c’est bien pratique car les prix peuvent atteindre des sommes incroyables dans cette partie du monde. Si je vous dis ça c’est parce que je reçois très régulièrement des courriels de personnes qui souhaitent découvrir les Maldives autrement que dans un resort où la réalité maldivienne est inexistante ! A Diffushi, on peut se loger pour pas cher et en apprendre beaucoup sur la culture.

Maldives, DiffushiJe suis partie jeudi dernier à 15h avec Céline et après 3 heures de ferry, je suis arrivée sur cette fameuse île. Nasra, nous attendait…une fille très dynamique et souriante. Un véritable délice! Un petit tour chez elle pour déposer nos sacs, un petit encas et hop on file faire un tour de l’île, puis au café où se trouvait son père, Rémy… Après cela, nous nous rendons chez Rémi pour dîner. Oui, je sais…pitié ne me parlez pas de régime… Aux Maldives, on mange beaucoup, oui beaucoup trop. Après avoir mangé à ne plus en pouvoir du poulet à la Muba (frère de Nasra), nous sommes tranquillement rentrées pour dormir après cette journée plutôt fatiguante mais étrangement très relaxante en même temps.

Le lendemain, Nasra avait un programme très complet…petit-déjeuner, préparation d’un gâteau pour l’anniversaire de son frère Monta, et petit encas maldivien, le roshi mas huni. Après avoir exploré tous les recoins de Diffushi, rencontré une centaine de personnes, et goûté au vin blanc maldivien – qui est en réalité un jus de noix de coco qui a macéré au soleil pendant quelques heures – nous sommes allées nous baigner. Une baignade tant attendue…

Maldives, Océan indienLa journée ne s’arrête pas là…Après un petit moment de relaxation au bord de l’eau, nous sommes allées au port de Diffushi, sur le chemin, Nasra, nous a fait goûté de la canne à sucre. Alors la canne à sucre, aussi surprenant – et en même temps pas du tout – que ce la puisse paraître, a la même texture que le sucre. Enfin bref, nous nous dirigions donc vers le port pour prendre un bateau dans le but de voir les dauphins, et on en a vu des daupins…ils étaient méga heureux, ils sautaient partout et faisaient de pirouettes, c’était vraiment cool !

Dauphins, Maldives

Notre dernière soirée approche…après avoir apporté le gâteau d’anniversaire à Monta, nous sommes allées manger dans ce même café de la veille qui fait aussi restaurant. Un kottu roshi (plat typique) plutard, nous reprenions la route du port pour aller pêcher…mémorable ! L’ambiance était très marrante, due à notre technique de pêche plutôt foireuse ! Et oui, la pêche ça ne s’apprend, le coup de main, on l’a ou on l’a pas ! J’ai quand même réussi à attraper un poisson orange et blue…

pêche, MaldivesNous rentrons doucement à Diffushi…et là Nasra nous propose de retourner en mer pour aller pêcher la langouste et le crabe, puis de revenir chez ses parents pour les cuisiner et les manger… Qui peut refuser une telle offre ? Pas moi ! Et c’est donc ce que l’on a fait, et je peux vous dire une chose, on s’est régalé!!!!

Langouste, Maldives

Nono…

La vie suit son cours à Malé…

16 Juil

Lareina et nono à MaléLa vie à Malé est assez constante, une fois la routine installée. Les journées se suivent et se ressemblent, on croise toujours les mêmes personnes, on va toujours aux mêmes endroits et on mange, enfin je mange toujours les mêmes plats. C’est Malé…Les journées se ressemblent mais cela dit elles passent assez vite, pour ne pas dire trop vite, il y a toujours quelqu’un ou quelque chose pour nous sortir de notre petite vie monotone et pourtant si agréable. Même si le climat peu être pesant, il fait très humide même quand il ne pleut pas. Du coup, je ne vous raconte pas l’état de mes cheveux qui n’arrêtent pas de boucler. Mais bon, vivre en bord de mer, que dis-je d’océan, c’est aussi être prêt à avoir les cheveux qui bouclent. 😮

Cette semaine aussi intense qu’elle fut (côté boulot), sera marquée pour un long moment par l’anniversaire de Philippe, une après-midi fort sympathique sur la plage de Vilingili…(Vilingili -pour ceux qui ne connaissent pas- se trouve à une dizaine de minutes de Malé en dhoni pour la modique somme de 3 ruffiyas environ 15 centimes d’euros). Je disais donc… les filles de l’alliance ont organisé une petite fête d’anniversaire surprise au bord de l’eau avec les fameux hedhikaa dont je ne vous ai pas encore parlé mais cela ne serait tarder. Pour les incultes, les hedhikaa aussi appelés short-eats, sont des petites pièces salées ou sucrées qui comme leurs noms l’indiquent se mangent !!! Je vous en dirait plus bientôt, très bientôt.

gâteau nonoUne semaine bien remplie en gastronomie en tout genre, entre le gâteau d’anniversaire de Fifi, et celui de Nono, – oui, Nono a 30 ans depuis quelques jours et se fait à cette idée très lentement, un peu comme tout ce qui fait ici aux Maldives…- ainsi que les repas en tout genre organisés par les amis de l’ancienne directrice de l’Alliance qui nous quitte bientôt. Du coup, les repas maldiviens se multiplient et il faut avouer que l’on en profite bien, c’est excellent à tous les coups…Je ne vous parle même pas d’un plat à base d’aubergine dégusté chez Mr Sikka, le président de l’Alliance. Il faut absolument que je vous écrive un post sur les spécialités locales d’autant plus que j’ai eu l’opportunité de manger une cuisine faite maison et cela n’est pas donné à tout le monde.

Quant à mon week-end, toujours trop court…et particulièrement tristounet à cause du départ de Lareina, une petite canadienne adorable qui travaillait sur un resort que j’ai rencontrée grâce à Céline ma colocataire, collègue et copine ! Céline et moi avons passé une bonne partie de la journée avec Lareina jusqu’au moment fatidique de l’au revoir à l’aéroport. Une journée qui commença excellemment bien puisque j’ai pu prendre une douche chaude dans la guesthouse de Lareina, ma première en un mois, oui un mois sans douche chaude ! Puis nous sommes allées voir une compétition culinaire qui a lieu à Malé le 14, 15 et 16 juillet. Je vous laisse apprécier quelques oeuvres de cette compétition culinaire.

Lareina et Céline à Malé

compétition culinaire à Malé

Lareina et Nono à Malé

arbre macaron compétition culinaire malé

Au revoir Lareina !

Sans transition, je voulais attirer votre attention sur la page 105 du Lonely Planet Maldives qui recommande Shell Beans. Personnellement, je ne le recommanderais pour rien au monde, l’offre est très moyenne, les prix très élevé et le service médiocre !

Nono…

Même aux Maldives il pleut

9 Juil

maléArrivée à Malé le 25 juin officiellement, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour poster quoi que ce soit. Alors aujourd’hui je me suis dit que j’allais donner quelques nouvelles de ma vie sur Malé. Il n’y a rien de spécial à raconter à vrai dire. Je travaille beaucoup, il m’arrive de ne pas voir l’océan pendant plusieurs jours alors que j’habite sur une île qui fait 2 km sur 1,5 km, incroyable, non ?  La vie suit sont cours, je travaille et mange beaucoup…d’ailleurs ma plus grande occupation est le régime, un régime alimentaire particulier à base de féculents, de lipides et de sucres. Honteux, n’est-ce pas ? Le régime selon nono perd pied aux Maldives : burger, potatoes et sauce tartare tous les soirs ou presque.

Enfin bon, le régime c’est pas encore ça…et le temps non plus…Depuis quelques jours, il n’arrête pas de pleuvoir, c’est averse sur averse! Alors le bon côté des choses c’est qu’il s’agit d’averses très ponctuelles, le mauvais côté par contre c’est que si vous avez le malheur de vous trouver dehors à ce moment, c’est la douche assurée. Je dois avouer que c’est pas mal d’avoir un peu de fraîcheur…parce qu’ici il fait chaud tous les jours, matin et soir, il ne fait jamais frais. Ça me manque de pas pouvoir porter un foulard ou un petit gilet. Mais on s’habitue à tout, même à la pluie qui nous surprend quand on ne s’y attend pas !