Tag Archives: cuisine marocaine

Harira, recette de la Soupe à la tomate

1 Jan

Harira marocaineJ’ai fais ma première soupe marocaine et ce fut un succès. Je suis très très fière de moi car il n’est pas facile de la réussir. Enfin c’est ce que je croyais ! Mais en suivant  à la lettre la recette de ma maman et en l’ayant au téléphone tout au long du processus, le résultat me plaît beaucoup. De plus, la harira ou soupe à la tomate est la bienvenue en cette année 2013. Après un mois de décembre chargé en calories, en chocolat, gras et bêtises en tout genre, il est temps de faire une petite cure, de se sentir léger. Prenez un peu soin de votre corps, offrez-lui des soupes, de l’eau, du thé, faites du sport,  prenez un bain, faites-vous des soins du visage pour vous débarrassez de tout le gras que vous avez accumulé ou épilez-vous à la cire orientale pour une peau douce. Bref tout est bon pour se revigorer en cette nouvelle année. Moi, j’ai choisi de tout faire et en particulier un régime…alors vous allez me dire, ouais c’est ça Nono…et bien cette fois ci c’est sérieux et j’ai même la méthode parfaite que je ne partagerai pas avec vous, du moins pas encore car elle est expérimentale. Mais dès que les résultats feront leur entrée, je vous en parle plus en détails. Souhaitez-moi bonne chance !

J’en reviens à ma première recette de l’année, la soupe à la tomate ou la harira marocaine, et je voulais insister sur le fait que les végétariens peuvent aussi la faire en remplaçant la viande ou le bouillon de viande par un bouillon de légumes. Ce sera un tout petit peu moins savoureux mais excellent quand même. Je ne vous fais plus attendre, voici une recette que j’ai de ma mère, qui elle-même l’a hérité de sa mère. Tout cela pour vous dire que c’est une recette de famille.

Ma recette de Harira marocaine ou soupe à la tomate

soupe à tomate

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 branches de céleris
  • 3 branches de persil
  • 1 boîte de tomates pelées
  • 1 tomate
  • 1 oignon
  • 1 petite poignée de pois chiches secs
  • 25g de vermicelle
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1/4 cuillère à café de poivre
  • 1/2 cuillère à café de cannelle
  • 2 cuillère à soupe de farine
  • 1 cuillère à café de tomate concentrée
  • 1 bouillon de viande (boeuf ou poulet) ou 100g de viande
  • 1 cuillère à café beurre rance ou 2 cuillère à soupe d’huile d’olive

Préparation :

La veille, mettez une petite poignée de pois chiches secs dans un bol d’eau et laissez-les tremper toute la nuit. Pour ceux et celles qui voudraient mettre de la viande et pas un bouillon, pensez à sortir votre viande si elle est au congélo. Le lendemain épluchez vos pois chiches si vous le souhaitez, moi je préfère ! C’ est du boulot mais le résultat n’en est que meilleur.

Vous allez commencer par laver et éplucher et coupez vos céleris – feuille et branche et surtout le coeur c’est là où vous trouverez toutes les vitamines – persil, tomate et oignon et mixez-les bien.

Ensuite, prenez votre cocotte-minute, mettez votre beurre rance ou huile d’olive. Je ne vous cache pas qu’avec du beurre rance, c’est dix fois plus goûteux. Le mien vient du Maroc et je ne sais pas où vous pouvez vous en procurer en Ile de France. Je vous disais de prendre votre cocotte et faites revenir votre beurre rance ou huile avec du sel, du poivre, de la cannelle et le contenu de votre mixeur et la viande ou le bouillon. Ne fermez pas votre cocotte, portez à ébullition, remuez bien pendant 15 bonnes minutes. Si nécessaire baissez un peu le feu. Recouvrez d’eau environ 400ml d’eau, ajoutez vos pois chiches et enfin fermez votre cocotte pendant 20 minutes.

Pendant ce temps, faites la vaisselle, rangez un peu votre cuisine, occupez-vous quoi !

Une fois les 2o minutes de passées et que votre cocotte froide – évitez toute explosion atomique alors prenez le temps de laisser votre cocotte se calmer un peu – ouvrez la cocotte et si votre soupe est trop épaisse ajoutez un petit verre d’eau, mettez la vermicelle, porter le tout à ébullition sans fermer la cocotte. Une fois, la vermicelle cuite, prenez un petit verre d’eau et de cuillère à soupe de farine, mélangez jusqu’à obtenir un mélange homogène sans grumeaux et là venez versez le contenu de votre verre, délicatement, lentement tout en mélangeant bien votre soupe. Portez votre soupe une dernière fois à ébullition et voilà votre soupe est parfaite.

Excellente année à tous mes lecteurs !

Nono

Poulet au curry et aux pruneaux

11 Jan

recette poulet au curry et au pruneauxJe ne savais pas que la cuisine thaï et la cuisine marocaine pouvaient donner un résultat exquis. Un jour, j’avais du poulet à liquider et pas grand chose à y associer…je prends mon poulet, un oignon et je me dis qu’un poulet au curry avec du riz ça ne demandait pas grand chose à part de la pâte de curry et du lait de coco que j’avais dans mes placards. Tout va bien, jusqu’à ce que je me rende compte que ce n’était pas une si bonne idée. Le curry avec de la viande, j’aime pas trop !  Et puis c’est épicé donc s’il n’y a pas quelques légumes et quelques fruits pour venir adoucir le tout, à quoi bon. D’autant plus que avec mon obsession de perdre du poids ou de ne pas grossir, je me dis que tant qu’à manger autant manger quelque chose de très bon voire de très très bon, n’est-ce pas ?

Je continue l’histoire de ma découverte…je jette un autre coup d’oeil dans mes placards et là je vois une boîte de pruneaux. Les pruneaux, c’est bien pour le régime…non ? Et là, je me dis le poulet et les pruneaux version tajine marocain à la cannelle c’est délicieux…alors pourquoi pas dans mon poulet au curry !!! Et voilà comment est née ma dernière recette…

recette poulet au curry et au pruneaux

Le poulet au curry et aux pruneaux maroco-thaï selon nono pour 4 personnes :

Ingrédients :

  • 500g de poulet coupé en cube
  • un gros oignon émincé
  • 3 cuillères à soupe d’huile de tournesol
  • 2 cuillères à café de pâte de curry thaï
  • 300ml de lait de coco
  • 100g de pruneaux
  • 2 ou 3 cuillères a café de miel
  • 1/2 cuillère à café de cannelle
  • sel et poivre

Préparation :

  1. Commencez par couper vos oignons, et faites les revenir dans une casserole pendant cinq minutes avec une ou deux cuillères à soupe d’huile, du sel et du poivre. Y ajouter votre poulet coupé en petits morceaux et continuez à faire revenir le tout pendant une bonne dizaine de minutes, le tout à feu moyen.
  2. Faites bouillir de l’eau chaude, prenez un verre et mettez-y la pâte de curry ainsi qu’une cuillère à soupe d’huile, remplissez le verre d’eau chaude, mélangez et versez le tout sur votre poulet. Vous pouvez augmenter le feu si vous êtes pressé.
  3. Au bout de 15 minutes ajoutez les pruneaux coupés en petits morceaux, le lait de coco, la cannelle et la touche finale le miel.
  4. N’oubliez pas le riz blanc cuit à part venant parfaire votre succulente recette !

Un mélange de saveurs à tomber ! A vos casseroles !

Nono…

Petites bricks au kiri et à la vache qui rit

26 Déc

Le régime selon nono revient après quelques mois de soleil, de plage et malheureusement d’absence. En tout cas, une chose est plus qu’indiscutable, le régime de ce côté-ci du globe est impossible et encore plus impossible en ces temps de fêtes. Entre Achoura, Hanouka et Noël, on a bien été servi en ce mois de décembre !

Alors quitte à manger, autant manger bien ! Et c’est pour cela que j’ai pensé à vous et à une petite recette sympa à faire. Les bricks au fromage et pas à n’importe quel fromage ! Des bricks marocaines archi méga bonnes, faciles à faire et bon marché. De plus, ça faisait un moment que je voulais apprendre à faire des petits triangles.

Voici ma recette qui me vient d’une amie de la tante à je ne sais plus qui, de je ne sais plus quel quartier de Tétouan au Maroc. Mais dieu merci après maints coups de téléphone à machine, ma mère a dégoté cette fameuse recette découverte en octobre dernier à l’occasion du second mariage de ma sœur…je vous rassure tout de suite, elle a épousé la même personne mais seulement cette fois-ci en version marocaine.

Ma recette de brick au fromage…

Ingrédients pour 12 personnes :
• 16 portions de vache qui rit
• 8 portions de kiri
• 1 bonne noisette de beurre
• 1 cube de bouillon de volaille ou légumes pour les végétariens
• 3 oignons
• 5 branches de persil
• 2 sachets de feuilles de brick

Préparation :

Vous allez voir c’est absolument pas compliqué. Dans une poêle, faites revenir vos oignons de préférence râpés avec du beurre. En parallèle, ou avant comme vous le sentez, mettez votre vache qui rit et kiri dans un saladier et écrasez-les avec une fourchette, ensuite placez le tout dans votre poêle. Ajoutez le bouillon et enfin les œufs pour terminez avec le persil. Vous obtenez plus ou moins ça :

brick au fromage

Pendant que votre préparation refroidit tranquillement dans son coin, préparez vos feuilles brick. Coupez votre feuille en trois et répétez ce geste avec toutes vos feuilles de cette façon :

découpage de feuilles de brick

Alors le pliage, c’est pas hyper évident à expliquer alors le mieux c’est de regarder les images qui suivent et de faire pareil…si j’ai réussi je ne vois pas pourquoi vous n’y arriverez pas !

pliage de brick 1

pliage de brick 2

pliage de brick 3

pliage de brick 4

pliage de brick 5

pliage de brick 6

Bonne chance…

Nono.