Okonomiyaki selon Nono

okonomaki, osakaAu japon, – je ne vous apprends rien -on ne mange pas que des sushis et dieu merci ! Après des jours de sushis, de riz, de cru, de froid…j’ai découvert à Osaka les okinomiyaki grâce à nos hôtes Shoko et Chika. Il s’agit d’un plat japonais composé d’une pâte – type spaghetti – qui entoure un nombre d’ingrédients très variables découpés en petits morceaux, le tout étant cuit sur une plaque chauffante. L’okinomiyaki est une spécialité d’hiroshima que l’on trouve à peu près partout au Japon.

okonomaki, plat japonais

L’intérêt des okinomiyaki ne réside pas vraiment dans les ingrédients mais plutôt dans la cuisson. En effet, commandez une base des okinomiyaki qui se compose de chou, salade etc. et un ingrédient de votre choix. Moi j’ai pris des crevettes, mon mari des fruits de mer et mes deux amies japonaises du fromage et patates. Un serveur arrive avec la base dans un bol, y met un oeuf, mélange le tout et y ajoute votre ingrédient choisi. Il place votre okonomiyaki devant vous sur le grill et laisse cuire. Il revient pour vérifier le tout, ajoute des nouilles épaisses – type spaghetti – puis retourne l’okonomiyaki, histoire de ne pas le laisser bruler…puis il revient une troisième fois avec du poisson séché, de la mayonnaise et de la sauce okonomi – style barbecue –  qu’il mettra sur votre okonomaki. Et voilà !

specialite hiroshima

Alors l’attente peu être longue lorsqu’on a faim mais le principe est chouette. Par contre, côté calories c’est pas trop ça !

En tout cas, à faire au moins une fois à Hiroshima ou dans une autre ville. Moi, j’étais à Osaka non loin de l’aquarium – un des plus grands du monde – chez Fugetsu.

Pour les berlinois, il y a Hanage à Pappelallee 19 (Ecke Raumer Straße 1) à Prenzlauerberg. Une recommandation de mon amie japonaise…ce n’est pas aussi bien qu’au Japon mais ça en vaut le détour.

Nono

Publicités

3 thoughts on “Okonomiyaki selon Nono

  1. Lauriot Benjamin

    okonomiyaki : y a bon !

    Les derniers que j’ai mangés, c’était à Miyajima; l’île où on ne naît et où on ne meurt pas ! Même si la spécialité locale, ce sont plutôt les huîtres grillées. J’en avais par ailleurs dégusté des pas mauvaises non plus, une fois n’est pas coutume, au casino « The Venetian » de Macao. Bon à Berlin, je doute un peu de la qualité; mlais je vais suivre ton conseil « Hanage »Nono, juste pour voir….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s