Premier mai à Kreuzberg

2 Mai

Le premier mai à Kreuzberg, c’est très kreuzberg…c’est cool, sans prise de tête, très cosmopolite, vivant et ça sent la bouffe de partout ! Vous l’aurez encore une fois compris, un week-end pas des plus sains pour Nono. Quoique…peut-être bien que le pide, le döner et les baklawas étaient au rendez-vous, mais je peux vous assurer que j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour les éliminer ! Entre footing au bord du canal et dancing au SO, les calories ont brûlées sec ! Enfin je l’espère… Pour en revenir à notre Erster Mai, oui c’est comme ça qu’on l’appelle à Berlin…Vous imagimez bien que le Erster Mai à Kreuzberg ne ressemble à aucun autre. Et ceci parce que Kreuzberg ne fait rien comme les autres !

Je vais essayer de vous raconter son histoire sans trop vous barber. Le premier mai est connu dans le monde pour sa fête du travail. A Kreuzberg, ce fut le cas jusqu’au 1er mai 1987. Cette date marque l’affrontement entre les militants d’extrême gauche  et les forces de l’ordre. Affrontements violents, pillages, incendies, arrestations et j’en passe.

 Le premier mai souvent désigné comme la journée mondiale de la classe ouvrière donnait lieu, traditionnellement, à un festival de rue annuel organisé, entre autres, par  la Liste Alternative (AL) et le Parti socialiste unifié de Berlin-Ouest (OVE). Et même si avant 1987, de petites émeutes ou des actions politiques y avaient lieu, elles n’étaient que très peu remarquées.

En 1987, l’extrême gauche qui mène, depuis 1983, une campagne de boycott contre le recensement de la population qu’elle considère contraire à la loi fondamentale, fut perquisitionnée au petit matin dans son bureau à Berlin par les forces de l’ordre. La réaction de l’extrême gauche s’est faite sentir un peu plus tard dans la journée. Et tous les ans depuis, on peut voir des petits groupes par-ci, par-là, tous vêtus de noir éventuellement cagoulés…qui courrent sur le Kottbusser Damm, un millier de policiers avec des matraques, des casques, des chiens, des camions prêts à dégainer leur jet d’eau violamment sur les « manifestants, casseurs, militants ou emmerdeurs». Des mesures un peu trop drastiques à mon goût !


Je ne vais pas vous ennuyer plus longtemps, je tenais juste ajouter que cet évènement en vaut la peine mais si on peut entendre tout et n’importe quoi concernant la violence qui reignerait à Kreuzberg ! Tous les ans j’y vais et tous les ans j’apprécie le soleil, la foule, la musique, les rires, le döner ou le kofta ainsi que la manif !


Bonne fête à tous, une fête bien méritée et vivement mai prochain qui tombera un mardi !

 Nono…

Publicités

2 Réponses to “Premier mai à Kreuzberg”

  1. STBen 2 mai 2011 à 19:58 #

    …c etait cool mais ‘ y a trop de « communistes »

    • nono 3 mai 2011 à 08:17 #

      Ahahah! T’es trop marrant Ben ! C’était un peu le premier mai à Kreuzberg… si tu vois ce que je veux dire! Après personne ne t’a interdit de te joindre aux néo-nazis!
      biz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s